Historique du Campus

Le Jardin d’agronomie tropicale de Paris, René Dumont (JATP) est situé dans le Bois de Vincennes en lisière de Nogent-sur-Marne (94).

 Le campus est inscrit depuis la fin du XIXème  siècle dans l’histoire de l’enseignement et de la recherche agricole coloniale, puis tropicale.

La ville de Paris est propriétaire et gestionnaire du jardin, le CIRAD est gestionnaire du campus. Des liens solides sont établis avec la mairie de Nogent et le département du Val de Marne, notamment pour la formation des étudiants et pour l’éducation des scolaires. Ce positionnement original à la jonction de plusieurs collectivités territoriales en fait un pôle d’activité partie intégrante d’une vision d’un grand Paris.

Dans le jardin se trouvent des monuments historiques (bâtiments de l’exposition coloniale de 1909, monuments aux morts des troupes coloniales de la guerre de 14, bibliothèque historique sur la mise en valeur des colonies…). L’ensemble porte le nom de René Dumont (1904-2001), célèbre agronome et écologiste, qui fut en ce lieu élève et professeur et dont la mémoire y est toujours vivante.

La ville de Paris et le CIRAD, au nom des partenaires du campus et avec le soutien de la région Ile de France, pilotent un plan de réhabilitation de l’ensemble du Jardin et du campus René Dumont. Ces aménagements qui seront achevés à la fin de l’année 2018 sont destinés à faciliter les conditions d’accueil  des scientifiques sur le Campus et à développer le dialogue entre ces scientifiques et le grand public ou des publics spécialisés.

L’idée fondatrice est de partir de la vie et du regard de René Dumont, pour présenter quelques-unes des grandes questions contemporaines que R. Dumont, dans les dernières décennies du XXème siècle, a contribué à faire émerger et a popularisées. Par là l’ambition est de contribuer à une appropriation moderne du patrimoine historique du site comme clé de lecture des défis actuels et à venir. Ainsi par exemple, revenir sur l’histoire coloniale et ses lendemains donnent assurément des clés d’intelligibilité sur les transformations actuelles du monde. Ces grandes questions structurent depuis maintenant une quinzaine d’année l’agenda pédagogique, scientifique, d’expertise et de vulgarisation de la communauté scientifique ayant élu domicile sur le campus du JATP. Le fil conducteur partagé est doublement intéressant car, outre l’invitation à renouveler le regard sur un patrimoine historique pour comprendre le temps présent, il propose de contribuer à mettre en scène les grandes questions de transformations des mondes et les processus de transition qui s’y déploient donnant au JATP une personnalité contemporaine utile et d’intérêt général.

Cookies de suivi acceptés